Mon chien a des puces: les clés du dépistage et du traitement

puce chien

Toute seule, une puce passe facilement inaperçue. Mais une puce a toujours de la compagnie. En l’espace de peu de temps, une poignée d’exemplaires se multiplient au centuple avec deux choses en tête: sucer du sang et se reproduire. Pour éviter une infestation incommodante, les propriétaires de chien doivent faire appel à un produit efficace pour la prophylaxie contre les puces – et l’appliquer à intervalles préconisés, toute l’année s’il le faut. En effet, l’infestation par des puces n’est malheureusement pas chose rare.

 

La saison des puces dure toute l’année et les parasites se multiplient à vitesse grand V. Qui plus est: les puces adultes visibles sur le chien ne sont que la partie émergée de l’iceberg. La majorité de la population de puces – les œufs, larves et nymphes – guette dans l’environnement du chien. Une fois l’infestation de puces installée, tout l’environnement doit être traité en même temps sans tarder. Il est indispensable de passer l’aspirateur et de mettre en œuvre des mesures d’hygiène courantes – mais parfois cela ne suffit pas. Des insecticides efficaces ont été développés spécialement pour traiter l’environnement.

 

Attention: utiliser les produits biocides avec précaution. Avant utilisation, lire obligatoirement l’étiquette et les informations-produit.

 

Où mon chien a-t-il attrapé des puces?

Dans bon nombre de cas, les chiens attrapent des puces par contact direct avec leurs congénères ou d’autres animaux à l’extérieur dans la nature. L’environnement domestique peut lui aussi être infesté par des œufs ou des larves si bien que la contamination réapparaît ou n’est pas totalement éradiquée. Dans les conditions qui règnent dans les maisons ou appartements, les puces survivent particulièrement bien.

 

Pourquoi une infestation par les puces est-elle si tenace?

Seules les puces adultes qui représentent 5% environ de la population se trouvent sur l’animal contaminé. Le reste est disséminé dans l’environnement. Des œufs éclosent des larves de quelques millimètres qui aiment s’accrocher aux textiles, comme les tapis ou les meubles en tissu. Les larves se transforment en cocons, les nymphes, qui sont particulièrement tenaces et résistances. Dans la lutte contre les puces, il est par conséquent indispensable de nettoyer, d’aspirer et de laver les endroits préférés du chien ou d’utiliser des préparations insecticides appropriées pour traiter l’environnement, comme les diffuseurs ou les sprays.* Les endroits à nettoyer méticuleusement sont par exemple:

  • Corbeille du chien
  • Meubles textiles et lits
  • Coussins et couvertures
  • Tapis et interstices du sol
  • Niche du chien
  • Sans oublier aussi: la voiture

 

Le traitement de l’environnement n’est qu’un seul pilier de la lutte contre une infestation de puces. Naturellement, l’animal contaminé doit être traité avec des antiparasitaires spécialement formulés pour les chiens. Différentes méthodes de traitement existent pour les compagnons à quatre pattes. En principe, il peut s’avérer nécessaire en cas d’infestation de puces d’appliquer un antiparasitaire pendant 2 à 4 semaines sur l’animal1 pour interrompre le cycle du parasite. C’est le seul moyen pour garantir durablement la réussite du traitement.

La prévention d’une infestation par les puces en utilisant régulièrement un antiparasitaire est un moyen encore préférable – et moins contraignant – qui épargne au maître et à son chien bien des procédures éprouvantes.

 

Comment déterminer si mon chien a des puces?

Votre chien est agité, se gratte souvent, souffre d’inflammations cutanées ou perd ses poils? Alors c’est peut-être le signe qu’il a attrapé des puces. En cas d’infestation avancée, les chiens touchés se grattent sans cesse car les piqûres de puces déclenchent des démangeaisons sévères. Toutefois, il y a aussi des animaux contaminés moins victimes de démangeaisons. Si vous regardez de plus près, vous découvrirez peut-être une ou deux puces qui sautent ou se déplacent dans le pelage du chien. Néanmoins si le pelage est sombre ou très dense, le repérage n’est pas si facile.

 

C’est pourquoi il existe une astuce très simple pour déterminer si votre chien a attrapé des puces. En effet, elles laissent beaucoup de crottes dans le pelage du chien pour que les larves aient de quoi se nourrir. Les micro-excréments noirs ou bruns se laissent retirer du pelage à l’aide d’un peigne spécial. Disposés sur un papier ou un mouchoir humidifié, les crottes deviennent rougeâtres lorsqu’on les écrase car elles sont composées de sang non digéré.

 

Quelles conséquences une infestation par les puces peut-elle avoir?

Non contentes d’être pénibles, les puces sont également responsables de différentes maladies.

En voici quelques-unes dont les chiens sont victimes:

  • Réactions allergiques: l’infestation touche de plein fouet les animaux hypersensibles aux composants de la salive de puce qui développent une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP). Les chiens atteints souffrent de démangeaisons très sévères, accompagnées par des altérations inflammatoires de la peau et la formation de croûtes, de zones dépilées et d’eczémas. En général, les symptômes apparaissent sur le train arrière (base de la queue, dos, face postérieure des cuisses). Chez les chiens allergiques à la salive de puces, des symptômes sévères se manifestent sans que l’animal ait besoin d’être massivement infesté par des puces – la présence de quelques puces suffit à déclencher des symptômes cliniques extensifs. La DAPP est la maladie dermatologie la plus fréquente chez le chien.
  • Affections cutanées bactériennes: en particulier les chiens hypersensibles à la salive de puce peuvent développer ce qu’on appelle une pyodermite, caractérisée par des inflammations cutanées suintantes parfois étendues et purulentes qui occasionnent de fortes démangeaisons et nécessitent un traitement immédiat par le vétérinaire.
  • Vers plats: la puce est l’hôte intermédiaire des larves de Dipylidium caninum. Le chien se contamine en ingérant une larve de puce infectée. Une prévention systématique des puces réduit considérablement le risque d’une infestation du chien par cette espèce de vers.
  • Anémie: cette complication touche particulièrement les chiots, et uniquement lorsque l’infestation est massive. Les jeunes animaux peuvent alors perdre jusqu’à 10% de leur sang.

 

Mon chien attrape tout le temps des puces – Qu’est-ce que je ne fais pas correctement?

Les propriétaires de chien constatent souvent qu’il n’est pas si facile de se débarrasser des puces. Vous avez traité les puces sur votre chien, mais malgré tout elles ne tardent pas à faire leur réapparition. Les raisons sont généralement les suivantes:

  • L’antiparasitaire n’a pas été appliqué correctement.
  • La durée de traitement était trop courte.
  • Tous les animaux de la maison n’ont pas été traités.
  • L’environnement n’a pas été nettoyé et décontaminé comme il le faut.
  • Le chien a été baigné peu après le traitement par un produit à application externe (application topique, spray).
  • L’intervalle entre les applications était trop espacé.