Les tiques chez le chien - Aperçu des maladies transmises

Maladies transmises par les tiques

Anaplasmose, ehrlichiose et maladie de Lyme chez le chien – alarmisme ou risque sous-estimé? Comment se fait-il que l’on parle de plus en plus souvent des maladies transmises par les tiques chez les chiens? Quels dangers guettent véritablement nos compagnons à quatre pattes en Suisse et en Europe? Et comment puis-je reconnaître une maladie chez mon chien? Non seulement les chiens sont nettement plus souvent la proie des tiques que les humains, mais en plus ils sont exposés à des risques supplémentaires sous forme de bactéries, virus et protozoaires dangereux.

 

Les maladies infectieuses les plus fréquemment transmises au chien par les tiques sont:

  • la maladie de Lyme
  • l’anaplasmose
  • la babésiose
  • la MEVE (méningo-encéphalite verno-estivale)

 

La prévalence des pathogènes transmises par les tiques varie de région en région. Notre conseil: informez-vous auprès de votre équipe vétérinaire locale pour connaître les maladies particulièrement fréquentes dans votre région. Voyager avec un chien nécessite une bonne préparation. Dans d’autres régions du monde, d’autres parasites guettent – là aussi, votre équipe vétérinaire est l’interlocuteur idéal. Veillez à protéger l’animal de façon ininterrompue contre les tiques car une préparation antiparasitaire administrée trop tard ou irrégulièrement augmente le risque d’infections.¹

 

Les principales maladies transmises aux chiens par les tiques en Suisse

LA MALADIE DE LYME CHEZ LE CHIEN – UNE MALADIE CANINE INSIDIEUSE

Quels sont les agents pathogènes responsables de la maladie de Lyme?

La maladie de Lyme est déclenchée par des bactéries spiralées – les spirochètes. La quantité de pathogènes véhiculée par les tiques varie beaucoup d’une région à l’autre. En conséquence, le danger encouru par les chiens de s’infecter par des spirochètes varie lui aussi. Comme pour d’autres pathogènes, les spirochètes sont subdivisés en sous-espèces dont certaines sont inoffensives pour le chien. Les principaux représentants sont Borrelia burgdorferi sensu stricto, Borrelia afzelii et Borrelia garinii. Une protection vaccinale est possible contre ces trois spirochètes.


La maladie de Lyme est particulièrement répandue en Suisse. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP 2020) estime que chaque année, 10 000 personnes contractent la maladie de Lyme en Suisse. Cela n’a rien d’étonnant puisque selon les experts, près de 5 à 30% des tiques (localement jusqu’à 50%) sont infectées par Borrelia burgdorferi. Les chiens qui gambadent dans la nature sans protection entrent quasi immanquablement en contact avec le pathogène. Des études ont montré que 13% des chiens (58% chez les bouviers bernois) en Suisse ont développé dans leur sang des défenses immunitaires (anticorps) contre les spirochètes2. En d’autres termes, ces chiens ont été infectés par le pathogène suite à une piqûre de tique – malgré les mesures de prévention souvent prises par les propriétaires d’animaux.

 

Quels sont les symptômes qu’un chien infecté par la maladie de Lyme peut développer?

Les premiers symptômes d’une infection par les spirochètes peuvent apparaître quelques jours à plusieurs semaines après une piqûre de tique:

  • Fatigue
  • Perte d’appétit
  • Fièvre
  • Paralysies transitoires

Après plusieurs semaines ou mois, des inflammations douloureuses peuvent se manifester dans les articulations. Le plus souvent, les articulations sont touchées à tour de rôle si bien que le chien boîte de façon plus ou moins marquée au niveau des différentes extrémités.

Que faire à l’apparition de signes évocateurs de la maladie?

Si vous constatez des symptômes évocateurs chez votre chien, contactez un cabinet vétérinaire. Tous les examens complémentaires peuvent y être réalisés. Si la suspicion de maladie de Lyme se confirme, un traitement par antibiotique peut être instauré. Le traitement doit démarrer le plus vite possible. Dans les cas chroniques, les symptômes peuvent réapparaître et il faut répéter éventuellement le traitement.

 

Ce que disent les experts: ESCCAP1 Suisse conseille pour la protection contre la maladie de Lyme:

  • Retirer rapidement la tique
  • Utiliser un antiparasitaire contre les tiques
  • Faire vacciner les chiens à risque contre la maladie de Lyme

AUTRES MALADIES SIGNIFICATIVES SELON LEUR IMPORTANCE POUR LES CHIENS EN SUISSE

L’anaplasmose – une bactérie qui infecte les globules blancs 

Les anaplasmas sont des bactéries qui s’attaquent à certains globules blancs du chien et peuvent déclencher l’anaplasmose canine. A l’instar des bactéries de la maladie de Lyme, les anasplasmas sont surtout transmises par la tique commune.

Comment et à quelle fréquence les chiens sont-ils infectés par des anaplasmas?

Les taux d’infection des tiques varient selon la région si bien que le risque d’être infecté par le pathogène fluctue également en Suisse. Des études ont montré que dans certaines régions, un chien sur cinq avait eu contact avec des anaplasmas.

Quels sont les symptômes qu’un chien infecté d’anaplasmose peut développer?

Tous les chiens qui sont infectés ne tombent pas malades. Chez de nombreux chiens, l’infection semble se dérouler de façon bénigne sans manifestation de signes de la maladie. Cependant, si des symptômes apparaissent, ils peuvent être similaires à ceux de la maladie de Lyme:

  • Apathie
  • Perte d’appétit
  • Pâleur des muqueuses
  • Boiterie

 

Attention: si un chien est infecté simultanément par des bactéries de la maladie de Lyme et des anaplasmas, les symptômes peuvent s’intensifier.

Que faire en cas de signes pathologiques potentiels?

Il faut consulter le vétérinaire en tous les cas dès que le chien paraît malade. Des examens de sang spécifiques permettent de dépister une infection par les bactéries du genre anaplasma. Le chien peut être traité par antibiothérapie spéciale.

Important: en raison de l’absence de vaccin permettant de protéger le chien contre la maladie, au contraire de la borréliose, l’élimination des tiques par le recours à des moyens de protection efficaces contre les tiques  revêt une importance particulière à titre préventif.

LA BABÉSIOSE – UNE ÉVOLUTION AIGÜE TRÈS DANGEREUSE

Quel est l’agent pathogène qui se cache derrière la babésiose?

Les babésies sont des protozoaires. En cas d’infection, elles détruisent les globules rouges du chien. Non traitée, une babésiose connaît souvent une évolution aigüe et grave chez le chien. La babésiose est également appelée «malaria du chien».

Comment et à quelle fréquence les chiens sont-ils infectés par des babésies?

En Allemagne, les babésies sont souvent transmises par la tique ripisylve. Dans le Sud de l’Europe, la tique brune est également vectrice des protozoaires pathogènes. L’expansion de la tique ripisylve fait progressivement augmenter le risque pathogène pour les chiens en Suisse. Facteur aggravant, les agents pathogènes de la babésiose peuvent être transmis par la tique mère à ses œufs. Pour être transmis au chien, d’autres agents pathogènes nécessitent en revanche que la tique suce d’abord le sang d’animaux infectés.

Quels sont les symptômes qu’un chien atteint par une babésiose peut développer?

Une babésiose peut avoir une évolution aigüe et rendre le chien très malade en un laps de temps très court. Les symptômes possibles sont:

  • Apathie
  • Fièvre
  • Jaunisse
  • Urines brunâtres ou ocres
  • Pâleur des muqueuses
  • Accélération de la respiration

Que faire en cas de signes pathologiques potentiels?

Une babésiose est une maladie à prendre au sérieux car son évolution peut s’avérer fatale. En cas de suspicion, il faut par conséquent consulter immédiatement un vétérinaire qui peut initier sans délai un traitement intensif. Pour cette pathologie également, une protection efficace et ininterrompue contre les tiques ainsi qu’une inspection quotidienne sont indispensables pour réduire le risque d’une évolution pathologique dangereuse.

 

Dans certains pays européens, des vaccins contre la Babesia canis sont disponibles. C’est le cas en Suisse où deux vaccins sont autorisés. Les vaccins disponibles n’évitent certes pas une infection, mais les animaux vaccinés présentent des symptômes moins graves.

L’EHRLICHIOSE – UN RISQUE MÉDITERRANÉEN 

Quel est l’agent pathogène qui se cache derrière l’ehrlichiose?

Les vecteurs de l’ehrlichiose sont également des bactéries (Ehrlichia canis). Elles s’attaquent aux globules blancs et peuvent rendre les chiens très malades.

Comment et à quelle fréquence les chiens s’infectent-ils?

L’ehrlichiose est surtout transmise par la tique brune. L’aire de répartition de l’espèce de tiques détermine aussi la prévalence de la maladie canine. Elle se situe principalement en Méditerranée et dans d’autres régions chaudes du monde. Les chiens les plus à risque sont ceux qui voyagent en Europe méridionale avec leurs propriétaires ou qui ramènent même avec eux des exemplaires de cette espèce de tiques. Les chiens importés peuvent aussi être infectés par des bactéries vectorielles de l’ehrlichiose.

Quels sont les symptômes qu’un chien infecté d’ehrlichiose peut développer?

On différencie une phase aigüe et une phase chronique de la maladie. Les symptômes d’une ehrlichiose aigüe commencent généralement à apparaître une à quatre semaines après l’infection. Ils incluent:

  • Fièvre
  • Fatigue et perte d’appétit
  • Signe de troubles de la coagulation: ecchymoses ponctuelles ou étendues sur la peau et les muqueuses
  • Gonflements des ganglions lymphatiques

 

Les bergers allemands et les huskies de Sibérie semblent plus sujets à l’ehrlichiose et développent des symptômes plus graves.

Que faire en cas de signes pathologiques potentiels?

Si une ehrlichiose est diagnostiquée rapidement, un traitement intensif permet de lutter efficacement contre la maladie et d’amener une guérison totale de l’animal. Si la maladie a déjà atteint le stade chronique, le pronostic est moins favorable. Par conséquent, il est important de contacter immédiatement le vétérinaire en cas de symptômes suspects. C’est particulièrement le cas si on a voyagé avec le chien dans des pays à risque et que l’animal a pu être piqué par une tique.

 

Les conseils suivants sont également utiles:

  • Avant un voyage, s’informer sur la présence de tiques dans le pays de destination
  • Inspecter les chiens tous les jours à la recherche de tiques – plus les tiques sont retirées rapidement, plus le risque d’infection est faible
  • Utiliser systématiquement des préparations antiparasitaires efficaces contre les tiques

LA MEVE – UNE MALADIE VIRALE AUX CONSÉQUENCES GRAVES

Quel est l’agent pathogène qui se cache derrière la méningo-encéphalite verno-estivale?

Le virus de la MEVE, à l’origine de la méningo-encéphalite verno-estivale, est endémique dans presque toute la Suisse. La maladie virale a une importance significative pour l’Homme en raison de son évolution potentiellement grave.

Comment et à quelle fréquence les chiens s’infectent-ils?

L’état actuel des connaissances indique que les chiens s’infectent régulièrement avec l’agent pathogène, mais que nombre d’entre eux ne développent pas de symptômes cliniques manifestes. Toutefois, lorsque des symptômes apparaissent, la maladie a souvent une évolution grave.

Quels sont les symptômes qu’un chien infecté par la MEVE peut développer?

Une MEVE a généralement une évolution aigüe. Les symptômes concernent essentiellement le système nerveux. Les symptômes typiques d’une MEVE chez le chien incluent:

  • Forte fièvre
  • Douleurs accrues (en particulier au niveau de la tête et de l’encolure)
  • Modifications du comportement (agressivité, apathie)
  • Démarche chancelante
  • Apparitions de paralysie
  • Crises

 

La thérapie se concentre sur le traitement des symptômes. Contrairement aux humains, les chiens ne peuvent pas être vaccinés contre la MEVE jusqu’à maintenant.

Que faire en cas de signes pathologiques potentiels?

En cas d’anomalies du système nerveux, il convient de consulter systématiquement le vétérinaire. En effet, parallèlement à la MEVE, il existe de nombreuses maladies qui nécessitent sans délai un diagnostic et un traitement.

Il est ici aussi important de noter que moins un chien est infesté de tiques et plus le risque de survenue de graves maladies infectieuses est faible. Par conséquent: une protection anti-tiques adéquate aide à garder votre chien en bonne santé.