Les tiques chez le chat - maladies, protection et élimination

tiques chat

Les chats tombent plus rarement malades d’affections transmises par les tiques. Malgré tout, la protection contre les tiques est utile pour les félins. D’une part, les propriétaires évitent ainsi que les parasites tourmentent leurs pattes de velours, d’autre part, ils se protègent eux-mêmes. En effet, les tiques encore en vie peuvent se détacher de l’animal dans la maison. Les propriétaires ont alors plus de risque de se faire eux-mêmes piquer et de contracter des maladies, comme la maladie de Lyme.

Les chats aiment vagabonder dans les prairies et les champs. A l’instar de leurs congénères canins, ils s’aventurent souvent dans des zones infestées par les tiques, notamment les lisières de forêts, mais également les jardins ombragés et les espaces verts urbains. Dans leurs promenades, les chats accrochent facilement des tiques aux aguets, juste en passant. Mais pourquoi les chats s’infectent-ils plus rarement que les chiens aves les agents pathogènes transmis par les tiques? Cette question n’est pas encore clairement élucidée à ce jour. L’une des raisons probables est que le pelage plus dense du chat empêche les tiques de trouver rapidement un site de piqûre approprié. Le parasite erre ainsi pendant un certain temps sur le chat. Lorsque le félin fait méticuleusement sa toilette, il se débarrasse de la tique avant qu’elle ne puisse le piquer.

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là! Comme les félins affectueux vivent en contact étroit avec leurs propriétaires, il arrive souvent que les tiques s’en prennent aux humains. En conséquence, les chats qui vagabondent ramènent souvent des tiques à la maison, ce qui augmente le risque pathologique pour leur propriétaire. En revanche, ce n’est pas le cas pour les propriétaires de chiens.

 

Les tiques chez le chat: des cas pathologiques isolés sont possibles

Même si les chats s’infectent plus rarement, cela ne veut pas dire que les maladies connues chez le chien ne se manifestent pas du tout chez le chat. Les félins peuvent eux aussi être victimes de la maladie de Lyme, de l’anaplasmose ou de la babésiose. À la différence des chiens et des chevaux, il n’existe pas de vaccin contre la maladie de Lyme pour les chats. Il est d’autant plus important pour les propriétaires de chats de recourir à d’autres moyens pour protéger leur animal contre les tiques. La première possibilité consiste à appliquer un antiparasitaire contre les tiques formulé pour les chats. Les préparations en application cutanée sur la nuque du chat sont faciles à utiliser et efficaces. Les propriétaires d’animaux doivent absolument prendre en compte que tout principe actif formulé pour les chiens n’est pas forcément adéquat pour les chats. Les principes actifs comme le fipronil ont fait leurs preuves dans la protection des chats contre les tiques.

 

En principe, la règle veut également que plus le spectre d’action d’une préparation est large contre différents parasites à la fois, plus elle est pratique pour le propriétaire de chat. L’application est moins chronophage et le maître évite d’importuner plusieurs fois son animal avec différents produits antiparasitaires.

 

Selon l’association d’experts suisse ESCCAP1, la protection contre les tiques, les puces et les vers fait partie des soins primaires à prodiguer au chat. Par ailleurs, il est conseillé d’inspecter régulièrement votre animal à la recherche de tiques après ses sorties et de retirer immédiatement les parasites qui crapahutent sur son pelage et sucent le sang – il en va de votre propre intérêt!