Retirer les tiques chez le chien: reconnaître et retirer les tiques

retirer tique chien

Certains agents pathogènes transmis au chien par les tiques ne pénètrent dans l’organisme de leur victime qu’après une durée de succion d’environ 16 à 24 heures. C’est la raison pour laquelle l’association suisse ESCCAP conseille comme l’une des trois mesures de protection contre les tiques: inspectez le chien méticuleusement après chaque sortie dans la nature et retirez immédiatement les tiques accrochées sur le pelage ou déjà à l’œuvre!

 

Une mesure efficace pourtant facilement négligée: retirer les tiques sur le chien. L’essentiel dans cette opération n’est pas le choix de l’ustensile, mais plutôt la rapidité et la méticulosité. Les virus de la MEVE se trouvent certes dans la salive des tiques et sont transmis directement après la piqûre, mais ce n’est pas le cas pour la majorité des autres pathogènes. Ils colonisent les intestins des tiques et ne s’activent que lorsque celle-ci suce du sang. Ils remontent alors dans les glandes salivaires pour passer ensuite dans leur hôte. Ce trajet dure généralement 16 à 24 heures, parfois davantage dans certains cas.

 

NE PAS ATTENDRE, MIEUX VAUT RECHERCHER MINUTIEUSEMENT LES TIQUES AU PLUS VITE!

Plus les tiques sont retirées rapidement, plus le risque de maladie est faible. La recherche des tiques aide

Par conséquent, il est recommandé de ne pas attendre que la tique se soit gorgée de sang pour découvrir une excroissance sur le chien lorsqu’on le caresse par hasard. Les propriétaires de chiens devraient plutôt inspecter leur animal dès qu’il rentre d’une sortie dans les herbages et les sous-bois pour retirer les tiques accrochées ou déjà en train de sucer. Cette mesure réduit considérablement le risque pathologique et s’applique même lorsqu’on utilise un produit de protection contre les tiques.

 

LIEUX DE PRÉDILECTION DES TIQUES POUR PIQUER LE CHIEN

Lorsqu’une tique entre en contact avec une personne, elle commence par se déplacer sur la peau pendant un certain temps – à la recherche d’une zone humide bien irriguée par le sang. Le plus souvent, elle élit domicile au niveau des aisselles ou des creux poplités, chez les enfants surtout au niveau de la nuque. Chez le chien, les choses sont différentes. Etant donné la densité de leur pelage, les tiques ne tergiversent pas longtemps et piquent à l’endroit où elles sont entrées en contact avec le chien. Tel est le résultat d’une étude menée par l’Université de médecine vétérinaire de Vienne. En raison de la hauteur à laquelle les parasites guettent leurs victimes, les zones touchées chez le chien sont souvent la tête, l’encolure et les épaules. Les propriétaires de chiens sont par conséquent bien avisés d’inspecter ces zones le plus méticuleusement possible.

LE CHOIX DU BON INSTRUMENT

Pour retirer les tiques sur le chien, il existe toute une série d’instruments adaptés. Les pincettes à pointe fine et les tire-tiques ont particulièrement fait leur preuve car ils exercent une pression constante. Règles à suivre lors du retrait: dégager la zone autour de la tique, la saisir au plus près de la peau et ne pas écraser le corps du parasite! Lorsqu’on l’écrase, la tique peut libérer des pathogènes qui sont alors transmis au chien. Ce risque augmente aussi lorsqu’on applique de l’essence, du vernis à ongle ou de la colle sur la tique en train de sucer. La seule méthode efficace est de retirer la tique mécaniquement.

 

TOURNER OU TIRER?

Les tiques ne sont pas dotées de pièces en tire-bouchon dans leur appareil buccal, mais de crochets avec lesquels elles s’ancrent fixement dans la peau du chien. C’est pourquoi il peut être utile d’exercer une légère rotation ou un mouvement de levier lorsqu’on retire la tique. Ce qui compte, ce n’est pas de réaliser un mouvement spécifique, mais de prendre son temps et de ne pas tirer par à-coups. Si des éléments de l’appareil buccal restent coincés dans le chien, cela n’est généralement pas grave. La peau rejette progressivement les résidus. Lorsqu’on manque d’assurance, mieux vaut s’adresser à un vétérinaire qui saura certainement porter assistance. En tous les cas, il convient de consulter le vétérinaire si des symptômes généraux se manifestent ou une rougeur apparaît autour de la piqûre plusieurs semaines après une piqûre de tiques. Ceci peut être un signe de la maladie de Lyme.

 

Retirer les tiques peut ne pas suffire. Il peut être nécessaire de vacciner le chien contre la maladie de Lyme et recourir à des antiparasitaires contre les tiques.